Vivre ensemble la transition écologique à Sucé sur Erdre

Groupe Covoiturage

Pourquoi une démarche sur le covoiturage à Sucé sur Erdre ?

Source : https://ehopcovoiturons-nous.fr

Chaque matin et chaque soir, nous sommes nombreux , seuls dans notre voiture, coincés dans les embouteillages de l’agglomération nantaise, à nous dire “On doit pouvoir faire mieux que cela”.

Ce groupe est la rencontre de certaines de ces personnes, qui se sont dit, un jour : “Cette fois, ça suffit, je change”. Quelques recherches sur Internet, quelques échanges inopinés, et nous voici réunis, à essayer, tant bien que mal , de changer nos pratiques . Un petit peu, doucement, en tatonnant, ce n’est pas simple le covoiturage …

Il y a le problème des horaires qui ne collent pas exactement à mes habitudes, le circuit qui n’est pas exactement celui que je voudrais, le chauffeur qui écoute Europe 1 alors que je préfère France Inter …

Qu’à cela ne tienne, on peut essayer 1 jour dans le mois, 1 jour dans la semaine, demain plus, peut-être …

Car quand on essaye, on rencontre des gens sympas, qui ont plein d’informations intéressantes, on rend service, on est moins fatigué, on économise quelques sous, on est content de soi …

Encourager le co-voiturage à Sucé sur Erdre :

Car il y a bien-sûr une question de “masse critique” ! Plus on sera nombreux à co-voiturer, plus chacun aura la chance de “trouver chaussure à son pied” !

Nous devons donc :

  • promouvoir les outils existants. La Communauté Erdre et Gesvre s’appuie sur la plate-forme https://www.ouestgo.fr/   : la connaissez-vous ?
  • encourager nos concitoyens à s’y inscrire, pour le trajet du travail bien-sûr, mais aussi pourquoi pas, pour les activités des enfants à la Papinière, les trajets de nos ados vers le lycée, etc …
  • aider la CCEG à adapter les outils à nos besoins : ergonomie de la plate-forme OuestGo, mais aussi, infrastructures (aire de covoiturage, point stop, voies dédiées …), articulation avec les solutions de Nantes Métropole …
  • promouvoir le recours au “forfait mobilité durable”[1], inscrit dans la récente Loi LOM, pour rendre attractif financièrement la pratique du coivoiturage
  • et toute autre bonne idée que vous souhaiteriez mettre en oeuvre avec nous …

Rejoignez-nous :

Nous sommes un petit groupe au sein de l’association EVEAT : Amélia, Dominique, Myriam.

Nous collaborons au groupe “Partageons nos idées – Mobilité” de la Mairie et aux travaux de la CCEG concernant OuestGo.fr.

Avec l’aide de la mairie, nous avons déjà organisé une Rencontre Covoiturage “Partageons nos trajets”, le 1er février 2020, qui a mis en lien environ 25 habitants de Sucé, dont 8 ont trouvé une solution de co-voiturage.

Nous serons présents à d’autres manifestations locales pour promouvoir le covoiturage (Forum des Associations, …). Et nous réfléchissons aux autres mesures qui pourraient accroître la place du co-voiturage dans nos usages.

Toute personne qui souhaite donner un coup de main est bienvenue.


Pour en savoir plus :

http://www.cerema.fr/fr/actualites/covoiturer-aller-au-travail-cles-territoires-retour-journee


Actualités :

Dans le contexte actuel de déconfinement progressif, les pouvoirs publics encouragent le covoiturage pour éviter un retour massif à l’autosolisme. Un décret paru au J.O. du 11 mai 2020 précise les règles à adopter pour pratiquer le covoiturage dans le contexte actuel d’état d’urgence sanitaire.
L’affichage des mesures d’hygiène et gestes barrières est obligatoire à l’intérieur des véhicules qui covoiturent. Éhop vous a préparé une infographie prête à afficher dans votre véhicule ! Pour plus d’information, lire l’article 5-VIII du décret n°2020-545, paru au Journal Officiel du 11 mai 2020, prescrivant les mesures générales nécessaires pour faire face à l’épidémie de covid-19 dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire. Et si on ne se serre pas la main en ce moment, on se serre les coudes et on partage nos trajets automobiles pour ne laisser personne au bord de la route !


[1]Le forfait mobilité durable permet la prise en charge par l’employeur des frais de trajet des salariés qui se rendent au travail en vélo ou par covoiturage. Le forfait mobilité durable a été mis en place par la loi d’orientation des mobilités (LOM)) votée en décembre 2019. Sa date d’entrée en vigueur, initialement fixée au 1er juillet 2020, a été avancée au 11 mai 2020 afin de tenter de juguler la hausse du trafic automobile après la fin du confinement lié à l’épidémie de Coronavirus – Covid 19. Le dispositif du forfait mobilité durable a été instauré par le décret n° 2020-541 du 9 mai 2020 publié au Journal officiel du 10 mai. Le versement par l’employeur n’est que facultatif : il a donc lieu sur la base du volontariat. La prise en charge des frais prend la forme d’un versement annuel dans la limite de 400 euros. Cette prime mobilité durable remplace l’indemnité kilométrique vélo. La somme versée par l’employeur sera entièrement exonérée d’impôt et de cotisations sociales dans la limite de 400 € par an, dont 200 € au maximum pour les frais de carburant. Source : https://droit-finances.commentcamarche.com

elementum at quis nunc vel, dictum sed id